Mes préférences

Veuillez noter que vos choix sont présentés de façon indicative. Vous devrez vous inscrire au congrès pour réserver votre place aux ateliers.

Défier la normalité, une occasion unique à saisir

Pour le moment, à défaut d’une vision claire, beaucoup de dirigeants en définissent les contours à coups de décisions prisent à la pièce sans une garantie d’alignement et de cohérence avec la culture et la stratégie RH requises à long terme. Les trois rencontres de cet automne, Défier la normalité, arrivent au bon moment pour les professionnels RH.

Par Alain Gosselin, Ph. D., CRHA, Distinction Fellow, professeur honoraire, HEC Montréal

Les trois rencontres de cet automne, regroupées sous le thème « Défier la normalité », arrivent au bon moment pour les professionnels RH. Partout, dans tous les secteurs, la pandémie a bousculé nos façons de faire (travail à domicile), mis encore plus en évidence certains enjeux (mieux-être) et déstabilisé certaines de nos certitudes (futur du travail). Un retour à la normale de l’avant-pandémie n’est plus envisageable. Donc, au cours de la prochaine année, chaque organisation devra concevoir et mettre en place « sa » nouvelle normalité. Pour le moment, à défaut d’une vision claire, beaucoup de dirigeants en définissent les contours à coups de décisions prisent à la pièce sans une garantie d’alignement et de cohérence avec la culture et la stratégie RH requises à long terme.

À tous les niveaux d’une organisation, les dirigeants ont besoin, plus que jamais, de prendre un certain recul. Ils sont interpelés sur des enjeux ressources humaines qu’ils ne peuvent pas déléguer et pour lesquels ils n’ont pas encore d’opinions fermes. C’est une occasion pour les professionnels RH de provoquer des discussions ouvertes et innovantes avant que les décisions se prennent. Quelle sera la fonction première de la présence au travail – produire ou socialiser? Quel degré d’autonomie accorder aux personnes et qu’est-ce que cela implique pour les leaders de proximité? Face à une pénurie durable d’employés (de compétences), quelle place doit-on donner aux solutions technologiques? 

La rupture provoquée par la pandémie fait en sorte que les organisations et les personnes sont déstabilisées, en repositionnement. Face à cette perte de repères, un leader y voit tout de suite une occasion unique de faire bouger en profondeur la culture, les attitudes et les comportements dans la direction voulue sur le long terme. Les professionnels RH ont donc tout à gagner au plan de l’influence dans la définition de la nouvelle normalité. Mais ils ont aussi beaucoup à perdre s’ils n’apportent pas la valeur ajoutée attendue auprès des décideurs. Il s’agit d’un véritable test. Êtes-vous prêt?

Bien sûr, la situation est exigeante. Il faut à la fois répondre à l’urgence du moment et innover tout en gardant un œil sur l’expérience employé que l’on veut créer à long terme. Les questions sont nombreuses, le temps presse puisque les discussions ont présentement lieu et que les solutions mises sur la table semblent souvent peu testées.

Deux besoins s’imposent : avoir un espace de réflexion avant d’exercer son influence, et s’inspirer de ceux qui sont à l’avant-garde.

Les trois rencontres de cet automne posent les bonnes questions, traitent des enjeux qui sont l’objet des discussions au sein de la direction et proposent des contenus qui vont vous permettre d’élargir votre palette de solutions possibles et d’innover. J’y vois un rendez-vous incontournable pour ceux qui ont comme ambition de faire une vraie différence dans leur organisation.

Organisé par
Présenté par